Crédits photos : E. ZEIZIG - José JOUBERT - Pierre SARRADIN

Spectacles précédents

 
fond noir pour le texte menu

Très divers, le répertoire de l'Atelier des Actes emprunte aux classiques mais fait également la part belle aux auteurs du XXème siècle, sans oublier le théâtre de boulevard et le théâtre contemporain

 

LA DAME DE CHEZ MAXIM - 2016

De Georges FEYDEAU

 
 
 
 
 
 
 
 

MEDEE - 1996

De Jean ANOUILH

La pièce s'inspire du mythe de Médée, dix ans après avoir trahi son père et tué son frère pour l’amour de Jason et la conquête de la Toison d’or. Jason se sépare alors d’elle et s’apprête à épouser la fille de Créon, roi de Corinthe ; refusant la fuite et le bonheur, Médée va continuer à semer le feu…

 
 
Affiche de la pièce Menagerie de verre de Tennessee Williams interprété par la compagnie Atelier des Actes

LA MÉNAGERIE DE VERRE - 2002

De Tennessee WILLIAMS

Dans la mémoire de Tom se rejoue un passé familial qui le hante, entre une mère obsédée par sa jeunesse perdue et une sœur maladivement fragile.

Affiche de la pièce Louison d'Alfred de Musset interprété par la compagnie Atelier des Actes

LOUISON - 2002

De Alfred DE MUSSET

Louison, la fille d’un fermier, a été envoyée à Paris pour y être gouvernante chez sa marraine La Maréchale, son fils (Le Duc) et sa belle fille (La Duchesse). Elle s’appelle maintenant Lisette. Elle se trouve désemparée lorsque le Duc la courtise, lassé de sa jeune épouse qui fuit le monde de la Cour. Arrive alors Berthaud, un camarade d’enfance de Louison, qui vient la demander en mariage.
Une comédie charmante avec quelques monologues de femmes, drôles ou émouvants.

Affiche du spectacle Virage Dangereux de JB Priestley interprété par la compagnie Atelier des Actes

VIRAGE DANGEREUX - 2001

De J.B.PRIESTLEY

Un groupe d'amis intimes se réunit lors d'une agréable soirée qui commence lorsqu'ils écoutent ensemble un roman radiophonique intitulé Le chien qui dort, qui se termine par un coup de feu et un cri. Une conversation animée s'ensuit sur le titre étrange du roman radiophonique. Bientôt, ils commencent à parler du récent suicide de Martin Clapman, un ami commun et frère de l'un des présents, Robert. Tiré d'un commentaire innocent sur une boîte à cigarettes, révélations troublantes de toutes les personnes présentes qui affectent les relations personnelles qui les unissent ainsi que celle qu'ils ont entretenue avec le défunt. La température de la discussion monte et finalement - comme dans le roman radiophonique - elle se termine par un coup de feu et un cri. Cela ramène l'action au début de la première scène, le groupe écoutant la radio. L'action est répétée et les dialogues sont répétés, à l'exception de l'allusion au paquet de tabac. En ne traversant quecourbe dangereuse , les témoignages et les confessions précédentes ne sont pas produits et la fête se termine dans une joyeuse fraternité.

Affiche du spectacle Chicago Blues de Guy Foissy interprété par la compagnie Atelier des Actes

CHICAGO BLUES - 2000

De Guy FOISSY

Trois caractères se rencontrent dans un square : la léthargie tranquille et rêveuse d'Agnès, veuve pas très joyeuse et l'apathie de Mouche, tassé dans son viel imperméable.

Deux endormis brusquement réveillés par l'appétit d'une rebelle au cuir noir Joan qui veut faire exploser la ville.

Se réveiller; mais pourquoi ? Pour aller où ? Et jusqu'où iront-ils ?

Affiche du spectacle Le Bourgeois Gentilhomme de Molière interprété par la compagnie Atelier des Actes

Le BOURGEOIS GENTILHOMME - 2007

De Molière

Riche bourgeois, M. Jourdain entend acquérir les manières des gens de qualité. Il décide de commander un nouvel habit plus conforme à sa nouvelle condition et se lance dans l'apprentissage des armes, de la danse, de la musique et de la philosophie, autant de choses qui lui paraissent indispensables à sa condition de gentilhomme.

Il courtise Dorimène, une marquise veuve, amenée sous son toit par son amant, un comte autoritaire, qui entend bien profiter de la naïveté de M. Jourdain et de Dorimène.

Sa femme et Nicole, sa servante, se moquent de lui, puis s'inquiètent de le voir aussi envieux, et tentent de le ramener à la réalité du prochain mariage de sa fille Lucile avec Cléonte. Mais ce dernier n'étant pas gentilhomme, M. Jourdain refuse cette union.

Cléonte décide alors d'entrer dans le jeu des rêves de noblesse de M. Jourdain, et avec l'aide de son valet Covielle, il se fait passer pour le fils du Grand Turc. Il obtient ainsi le consentement de M. Jourdain, qui se croit parvenu à la plus haute noblesse après avoir été promu « Mamamouchi » lors d'une cérémonie turque burlesque organisée par les complices de Covielle.

Affiche du spectacle les trois soeurs de Anton Tchekhov interprété par la compagnie Atelier des Actes

LES TROIS SOEURS - 2011

De Anton TCHEKHOV

Les membres de la famille Prozorov, composée de trois sœurs, Macha, Olga et Irina et de leur frère Andreï, partagent une demeure provinciale, dans la campagne profonde de Russie. Andreï est lui-même marié à Natacha. La pièce débute par la fête d'Irina, un an après la mort de leur père, marquant la fin du deuil et le début, croit-on, d'une nouvelle vie. La petite ville de province, près de laquelle se trouve la demeure, accueille un régiment qui vient d'arriver. La vie des Prozorov s'avère dominée par l'ennui et n'est rythmée que par les visites d'officiers venus de la garnison voisine, et devenus peu à peu comme des membres de cette famille atteinte du mal de vivre. Un rêve habite cependant les trois sœurs : retourner à Moscou, la ville de leur enfance heureuse. Pas de héros, peu d'action ; cette pièce va à l'encontre du schéma classique en mettant en scène des personnages extrêmement humains qui voient leur vie peu à peu s'étioler, avec le désespoir de n'avoir rien construit, rien entrepris.

Entre conversations absurdes et grands débats philosophiques, entre mariages ratés et désespoirs amoureux, Tchekhov aborde dans Les Trois Sœurs les thèmes du temps qui passe et détruit les rêves, de l'importance du travail et de l'autonomie, de l'ennui et de l'amour.

Affiche du spectacle Blanches de Fabrice Melquiot interprété par la compagnie Atelier des Actes

BLANCHES - 2014

De Fabrice MELQUIOT

Ouais petite fille rêveuse et flegmatique passe le plus clair de son temps avec sa Mémé Blanche, son excentrique grand-mère. Ensemble, elles jouent au badminton avec un volant invisible, dansent à la guinguette du coin,se racontent des histoires sur les grandes femmes de l’histoire… Et puis Pépé Lulu est mort il y a trois mois. Mémé Blanche a besoin de compagnie et elle commence sérieusement à dérailler. Ouais ne comprend pas. Ses parents disent que Mémé Blanche aurait une chose dans la tête, un « truc avec un nom bizarre ». Mémé Blanche, elle, prétend plutôt que c’est Léon Zitrone qui lui a volé sa tête. Ce dialogue, drôle et touchant, met des mots simples et tendres sur la transmission et le temps qui passe.

Affiche du spectacle la Dame de chez Maxim de Georges Feydeau

Le docteur Petypon n'est pas un noceur mais, entraîné par son ami Mongicourt, il a fait la bombe jusqu'au petit matin ; et à midi il dort encore. Mongicourt, l'ami, le découvre sous un canapé renversé. Surgit une jeune femme en chemise de jour, la Môme Crevette, danseuse au Moulin Rouge.

Le général Petypon, oncle à héritage, débarque à l'improviste, de retour d'Afrique. Ne se doutant pas des frasques de son neveu, il prend la Môme pour l'épouse de celui-ci. Petypon laisse son oncle dans l'erreur. Le général est là pour inviter son neveu au mariage de sa nièce Clémentine, dans son château en Touraine. Le docteur se voit contraint d'emmener la Môme avec lui...

Affiche du spectacle Les Bienochaud interprété par la compagnie Atelier des Actes

LES BIENOCHAUD OU LA CHAPELLE AU CLAIR DE LUNE- 1998

Création de l'Atelier des Actes - d'après les Bidochons

Il s'agit d'une création collective librement inspirée de l'univers de la bande dessinée.

Les Bienochaud forment un couple ordinaire que le temps et l'habitude désunissent. Les chansons que chante Élise rythment le spectacle. Elles conduisent ainsi son mari Eugène vers l'ultime scène de la Chapelle au clair de lune où leurs amours se retrouveront.

Dans la deuxième version des Bienochaud, l'univers télévisuel est également abordé, en particulier par le biais du jeu de la roue de la fortune.

Affiche du spectacle Escurial de Michel de Ghelderode interprété par la compagnie Atelier des Actes

ESCURIAL - 1996

De Michel de GHELDERODE

Un roi fou, enfermé avec son bouffon dans son palais décrépit, attend la mort d'une reine agonisante. Par jeu, par défi ou par pure cruauté, le roi impose au bouffon un jeu étrange : pour un temps, ils inverseront leurs attributs et leurs fonctions. Bon gré, mal gré, le bouffon s'exécute, il y voit une occasion de se venger du Roi car il était lui-même amoureux de la reine mais il se prend au jeu et, au moment de restituer au roi son sceptre et sa couronne, il les garde et tente de conserver le pouvoir. Le roi le fait alors mettre à mort par son bourreau après que le bouffon a essayé de l'étrangler.

_edited.jpg

AUTOUR DU SONGE - 2017

Libre interprétation de "LE SONGE D'UNE NUIT D'ETE" De William SHAKESPEARE

 
 

ON PURGE BEBE - 1993

De Georges FEYDEAU

On purge bébé de Georges Feydeau est une pièce caricaturale de son époque. Il s'agit d'une comédie dépeignant grossièrement les problèmes de société du xxe siècle. Il est notamment question de la condition féminine (qui commence à faire parler d'elle aux États-Unis) et du châtiment corporel. Toto tient par ailleurs tête à ses parents, ce qui est impensable pour l'époque : Toto est l'archétype de l'enfant roi.

 

Spectacle intitulé "DÉRIVES" - 1990

 
 

LA PRINCESSE BLANCHE

De RILKE

Il s'agit de l'histoire du jeune princesse qui s'est toujours refusée à son époux. Lorsque celui-ci s'absente enfin, elle attend, en compagnie de sa sœur Monna Lara, la venue de l'homme qu'elle aime et qui fera d'elle une femme. Il ne se passe pas grand-chose en soi, c'est d'avantage une réflexion sur la vie, la mort et le rêve. On se retrouve plongé dans une réalité instable, un peu dérangeante où les frontières entre la vie, le rêve et la mort sont floues et mouvantes.

 
 
 

Symphonie Sylvestre -
1985

Première création de l'Atelier des Actes. Il s'agit d'un montage de quatre scènes d'amour tirées du théâtre classique. Extraits de "l'ours" de Tchéckov, "des Précieuses ridicules" de Molière, de "Hamlet" et des "joyeuses commères de Windsor" de Shakespeare.

 
Bande noire décorative
Bande noire décortive
Bande noire décorative
Affiche du spectacle Gibier de potence et On purge Bébé de Georges Feydeau interprété par la compagnie Atelier des Actes

GIBIER DE POTENCE - 1993

De Georges FEYDEAU

Plumard, mari trompé de Pépita, décide de faire venir la police pour constater les faits. Taupinier, l’amant, arrive, mais Pépita le renvoie chercher le journal et une broche en forme de chien qu’elle a égarée la veille. Arrive Lemercier, un instituteur qui pense avoir trouvé le « chien » de Pépita. Taupinier revient avec le journal dans lequel on parle d’un dangereux tueur qui ressemble étrangement à Lemercier.

Affiche du spectacle Léonce et léna de Georg Büchner interprété par la compagnie Atelier des Actes

LEONCE ET LENA - 1991

De Georg BÜCHNER

Léonce, prince héritier, décide de s'enfuir avec son valet, Valério, afin d'échapper à un mariage avec une princesse inconnue. La princesse, Léna, aussi peu enchantée, s'enfuit également avec sa gouvernante. Lui ne veut pas rentrer dans le rang, elle refuse une union pour raison d’État. Leur fugue et leur destin se croisent, entre rêve et réalité, le temps d’un nocturne fantasque où se tissent le désir d’amour et le désir de mort. Le lendemain, sans savoir qui ils sont réciproquement, ils rentrent chacun de leur côté au château du père de Léonce où le mariage doit avoir lieu. Léonce et Léna finiront par se ranger à la place qui leur était assignée, en continuant à ignorer tout l’un de l’autre. C'est alors qu'ils apprennent à leur stupéfaction qui est l'autre. Le mariage a lieu, et dans la joie, Léonce et Léna étant amoureux l'un de l'autre.

Affiche de la pièce le portrait de Dorian Gray de oscar Wilde interprété par la compagnie Atelier des Actes

LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY - 1986

De Oscar WILDE

Dorian fait la connaissance de Lord Henry, dit Harry, un ami de Basil Hallward, un peintre reconnu. Conscient de la fascination et de la perversion que Lord Henry pourrait avoir pour son idéal de beauté, « cette nature simple et belle », Basil demande à Lord Henry de ne pas tenter de le corrompre. Mais Dorian se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de ce nouvel ami qui le révèle à lui-même en le flattant : « Un nouvel hédonisme […] Vous pourriez en être le symbole visible. Avec votre personnalité, il n'y a rien que vous ne puissiez faire. » Va naître dès lors en lui une profonde jalousie à l'égard de son propre portrait peint par Basil Hallward. Il formule le souhait que le tableau vieillisse à sa place pour pouvoir garder lui-même sa beauté d'adolescent.

« Si je demeurais toujours jeune et que le portrait vieillisse à ma place ! Je donnerais tout, tout pour qu'il en soit ainsi. Il n'est rien au monde que je ne donnerais. Je donnerais mon âme ! »

Par la suite le jeune homme tombe amoureux d'une comédienne dont le jeu le fascine, Sibyl Vane, et lui promet le mariage. Mais son amour pour Dorian empêche Sibyl d'incarner ses personnages comme elle le faisait auparavant et son jeu devient très mauvais, ce que peuvent constater Basil et Lord Henry que Dorian a emmenés avec lui au théâtre. Profondément déçu et humilié, Dorian répudie Sibyl et la quitte brutalement, la laissant effondrée. En rentrant il remarque sur le portrait une expression de cruauté qu'il ne lui connaissait pas. Il commence alors à soupçonner que son souhait insensé pourrait s'être réalisé. Le lendemain, il apprend par Harry le suicide de Sibyl. Étonnamment, il ne ressent qu'une peine superficielle à l'annonce de cette mort :

« Cependant je dois reconnaître que cet événement ne m'a pas ému autant qu'il l'aurait dû. Il m'apparaît comme le dénouement sublime d'une pièce étonnante. Il a toute l'effrayante beauté d'une tragédie grecque, une tragédie où j'ai joué un grand rôle mais d'où je sors indemne. »

C'est un moment charnière du roman, le moment où le retour en arrière n'est plus possible pour Dorian, bien qu'il ne le sache pas encore. Le portrait a commencé à changer : l'âme de Dorian n'est plus celle du jeune homme innocent qui pouvait éprouver de la compassion pour ses semblables.

Photo du spectacle Les précieuses ridicules de Molière interprété par la compagnie Atelier des Actes

Les Précieuses Ridicules

De Molière

Deux jeunes gens, La Grange et Du Croisy, sortent de chez Gorgibus, un bourgeois de province récemment arrivé à Paris. Ils sont très mécontents de l'accueil méprisant que leur ont réservé Magdelon et Cathos, respectivement fille et nièce du vieillard. La Grange explique à son ami la manière dont il entend se venger des trop fières jeunes filles : en leur faisant rencontrer Mascarille, son valet, « un extravagant qui s'est mis dans la tête de vouloir faire l'homme de condition ». (scène 1)

Découvrant que les deux jeunes gens sont mécontents de leur visite, Gorgibus, afin d'en comprendre la raison, fait appeler Magdelon et Cathos, qui sont occupées à se mettre « de la pommade pour les lèvres ». (scènes 2 et 3)

Alors que Gorgibus leur demande des explications sur leur comportement envers La Grange et Du Croisy, qu'il leur destinait pour maris, Magdelon et Cathos lui affirment qu'il est hors de question pour elles de se marier à des gens « incongrus en galanterie », et qu'elles veulent vivre une aventure galante et romanesque ressemblant aux romans de Mlle de Scudéry. Ne comprenant rien à leur discours, Gorgibus s'entête : il veut les marier le plus vite possible, ou sinon elles seront envoyées au couvent. (scène 4)

Photo de la pièce les Joyeuses Commères de Windsor de William Shakespeare interprété par la compagnie Atelier des Actes

Les Joyeuses commères de WINDSOR

De William SHAKESPEARE

Sir John Falstaff décide de courtiser Dame Page et Dame Ford, deux joyeuses bourgeoises de Windsor. Les deux amies tiennent chez elles les cordons de la bourse et Falstaff est justement en manque d'argent.

Il envoie la même lettre d'amour aux deux femmes, ne changeant que la signature. Quand les deux amies et confidentes découvrent la manœuvre, elles décident de s'amuser aux dépens du gros séducteur maladroit.

Dame Ford demande à Falstaff de venir chez elle quand son mari est absent. Falstaff accepte et se rend au rendez-vous. Maître Ford, averti, est sur les lieux. À l'arrivée du mari, Falstaff se cache avec quelques difficultés dans le panier à linge que les serviteurs déversent dans la Tamise.

Dame Ford invite une nouvelle fois Falstaff et le stratagème recommence. Cette fois, lorsque le mari arrive, il tombe sur Falstaff déguisé en femme. Croyant avoir affaire à une sorcière, il le jette littéralement hors de la maison.

Les deux femmes expliquent la situation à leurs maris et tous décident de se jouer une dernière fois de Falstaff. Dames Ford et Page lui donnent un rendez-vous nocturne dans la forêt de Windsor, l'enjoignant de se déguiser en fantôme pour ne pas se faire reconnaître. Falstaff accepte volontiers.

Entre-temps, Anne Page, la fille de Mistress Page est courtisée par trois prétendants. Slender, le choix de son père, Dr Caius, le choix de sa mère et enfin le jeune et beau Fenton qu'elle veut épouser. Tout le monde se donne rendez-vous dans la forêt. Anne échappe aux deux prétendants dont elle ne veut pas. Elle s'enfuit avec Fenton et l'épouse. Quant à Falstaff, il est pris à partie et ridiculisé par des enfants déguisés en fées et en lutins.

Affiche de la pièce un jubilé de Anton Tchehkov interprété par la compagnie Atelier des Actes

UN JUBILE - 1988

De Anton TCHEHKOV

Khirine se plaint de son directeur Chipoutchine, pour lequel il doit écrire le texte d'un exposé qui sera prononcé dans l'après-midi, il est cependant empêché dans son travail par diverses choses.
Tout d'abord, Chipoutchine lui parle de ses problèmes de couple, en effet, selon lui, Khirine boit et bat sa femme, cela énerve Khirine qui est d'un caractère assez colérique. Puis Tatiana arrive, et raconte diverses histoires qui lui sont arrivées récemment, que personne ne comprend à part elle, qui sont longues, et que personne ne veut écouter. Finalement, Mertchoukina arrive et réclame à Chipoutchine 25 roubles pour une raison abracadabrantesque : son mari a été renvoyé d'un corps de l'armée, et une partie de son salaire a été retenue sans raison, mais celle-ci croit dur comme fer qu'il faut s'adresser à Chipoutchine pour se faire rembourser, et malgré les efforts de Chpoutchine, elle persévère dans sa requête.
Par la suite, Khirine devient fou et poursuit les deux femmes pour les faire sortir, et toutes deux s'évanouissent au moment où un délégué des inspecteurs du travail arrive pour remettre un prix à Chipoutchine, mais, voyant la situation dans le bureau, repart avec son prix.

Affiche du spectacle les caprices de Marianne d'Alfred de Musset interprété par la compagnie Atelier des Actes

LES CAPRICES DE MARIANNE - 1989

De Alfred DE MUSSET

Il s'agit de l'histoire du jeune princesse qui s'est toujours refusée à son époux. Lorsque celui-ci s'absente enfin, elle attend, en compagnie de sa sœur Monna Lara, la venue de l'homme qu'elle aime et qui fera d'elle une femme . Il ne se passe pas grand-chose en soi, c'est d'avantage une réflexion sur la vie, la mort et le rêve. On se retrouve plongé dans une réalité instable, un peu dérangeante où les frontières entre la vie, le rêve et la mort sont floues et mouvantes.

Affiche du spectacle Dérives avec la pièce de Marivaux les acteurs de bonne foi et la pièce de Rilke la Princesse Blanche interprété par la compagnie Atelier des Actes

LES ACTEURS DE BONNE FOI

De MARIVAUX

Lors du mariage entre Eraste (neveu de Madame Amelin) et Angélique (fille de Madame Argante), Madame Amelin a l'idée d'une comédie, elle confie le rôle de metteur en scène à Merlin, le valet de son neveu. Ce dernier décide de créer une comédie dans laquelle valets et suivantes improviseront leur rôle et se fonde sur le caractère naturel de chacun pour donner des conseils sur le jeu. Blaise doit épouser Colette, et lui-même, Merlin, est fiancé à Lisette, la femme de chambre. Il imagine de faire courtiser Lisette par Blaise, tandis que lui-même courtisera Colette, et il les fait répéter d’abord. Mais Colette prend la chose au sérieux et, au lieu de railler Merlin comme on le lui a permis, elle répond par des amabilités aux compliments qu’il lui adresse. Blaise se fâche de cette conduite de sa fiancée. Lisette aussi trouve que Merlin joue avec trop de naturel son rôle auprès de Colette. On se querelle, Madame Argante survient au bruit, et demande qu'on ne joue pas la comédie programmée. Madame Amelin, qui tenait à cette comédie, feint d'annuler le mariage prévu entre son neveu Eraste et Angelique et de marier Eraste à son amie Araminte, bien plus âgée. Les réactions de Madame Argante et des autres protagonistes à cette nouvelle situation sont une comédie involontaire nouvelle. L'arrivée du Notaire permet un heureux dénouement.

Retour haut de page

Retour haut de page

Notre histoire à nous commence par un rêve ou plutôt une hallucination...

le rêve d’un jeune homme endormi...

Son rêve donne corps à la silhouette d’un personnage se découpant dans la pâle lumière de la lune. Ce personnage est une vieille femme.
Elle observe la lune « blême de fureur ». La lune est menaçante et elle décharge ses humeurs sur la terre entraînant ruines et désolations. C’est le trouble dans le cycle des saisons...

L’été au cœur de l’hiver...

Le blé pourrit et le vieil hiver porte « une couronne odorante de bourgeons d’été parfumés ».
Et si le monde est un chaos, c’est que les humains sont également soumis aux ravages des fureurs invisibles du cœur : désirs, envies, jalousies, haines, amours, pertes et désirs d’enfant.
Notre conte à nous raconte tout cela...